Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Parus en 2011


Le bilinguisme chez l'enfant. Étude d'un cas de bilinguisme précoce simultané français-finnois, Aïno Niklas-Salminen

Aïno Niklas-Salminen, 2011, Le bilinguisme chez l'enfant. Étude d'un cas de bilinguisme précoce simultané français-finnois, Aix-en-Provence, PUP, collection Langues et écritures, ISBN 978-2-85399-772-0.

 

Résumé :
On estime que la moitié de la population mondiale est bi- ou plurilingue. Le fait de parler deux ou plusieurs langues n’est donc pas une exception. Bien au contraire, il représente une possibilité de normalité, une des manifestations de la compétence linguistique humaine. Le bilinguisme d’un individu peut être équilibré ou dominant, précoce ou tardif, simultané ou consécutif. La notion de bilinguisme peut également être abordée sous d’autres formes de contacts linguistiques, comme le bilinguisme territorial ou institutionnel. Ce livre propose au lecteur un parcours d’observation et de réflexion sur le bilinguisme à travers les pratiques langagières d’une enfant francophone-finnophone entre 1 an et 5 ans et demi. La transcription d’un grand nombre d’énoncés produits par l’enfant sert de support à cette étude qui cherche à faire une description aussi détaillée que possible des faits observés et les mettre en rapport avec l’âge de l’enfant pour capter leur évolution. Une attention particulière est accordée à l’examen des activités métalinguistiques en relation avec le bilinguisme. La réflexion théorique servant de moteur à ce parcours conduit à des prolongements qui élargissent la portée des recherches initiales.

 


29/03/2013
0 Poster un commentaire

Essais de syntaxe russe et constrastive, Marguerite Guiraud-Weber

Marguerite Guiraud-Weber, 2011, Essais de syntaxe russe et contrastive, Aix-en-Provence, PUP, collection Langues et langage, n° 17, ISBN 978-2-85399-773-7, 336 p.

 

Voir le sommaire : Sommaire-Essais-de-syntaxe-russe.pdf


Résumé :
Essais de syntaxe russe et contrastive réunit 29 textes consacrés aux différents domaines de la syntaxe russe tels que le sujet, le verbe, l’impersonnel et, d’une manière générale, les relations syntaxiques à l’intérieur de la phrase. Les analyses se fondent sur l’examen systématique d’exemples réels et font très souvent appel à un éclairage contrastif. L’ouvrage met en lumière la spécificité du russe parmi les langues slaves et plus généralement les langues indo-européennes. Il peut donner au lecteur une idée assez précise de certaines stratégies langagières typiques du russe moderne comme, par exemple, une tendance à éviter l’expression du sujet, une forte sémantisation des constructions syntaxiques, l’expansion de l’impersonnel au détriment des constructions personnelles qu’elles soient actives ou passives. Ces textes s’adressent avant tout aux slavisants qu’ils soient enseignants ou étudiants, mais également à tout linguiste qui s’intéresse au russe et aux langues slaves en général. L’auteur utilise une transcription internationale pour les exemples littéraires simples et les exemples étrangers comportent une traduction en français ou une glose.


29/03/2013
0 Poster un commentaire

La mort de l’enfant. Approches historiques et littéraires, Charles Zaremba, dir.

Charles Zaremba, dir., 2011, La mort de l’enfant. Approches historiques et littéraires, Aix-en-Provence, PUP, ISBN 978-2-85399-783-6, 336 p.

 

Voir le sommaire : Sommaire-La-mort-de-l--enfant.pdf


Présentation :
Actes d’un colloque qui a eu lieu à Aix-en-Provence en janvier 2010, l’ouvrage aborde la question de la mort de l’enfant sous plusieurs angles  : historique (notamment par Michel Vovelle), ethnologique et surtout littéraire. Les représentations littéraires de la mort de l’enfant, particulièrement de l’enfant de soi, sont étudiées dans des textes polonais, russes et allemands d’une dizaine d’auteurs (Kochanowski, Goethe, Gogol, Tolstoï, Dostoïevski, Tsvetaïéva, Chamoiseau, etc.) de la Renaissance jusqu’à nos jours. Ces études montrent que cet événement n’est jamais anodin et constitue une blessure profonde, de tout temps et dans diverses cultures. Elles mettent également en évidence le fait que la problématique de l’infanticide est plus présente dans les textes allemands, du moins dans les œuvres prises en compte.


29/03/2013
0 Poster un commentaire

Les dictionnaires et l’emprunt – XVIe-XXIe siècle, Odile Leclercq, Aïno Niklas-Salminen, Agnès Steuckardt & Mathilde Thorel, dir.

Odile Leclercq, Aïno Niklas-Salminen, Agnès Steuckardt & Mathilde Thorel, dir., 2011, Les dictionnaires et l’emprunt – XVIe-XXIe siècle, Aix-en-Provence, PUP,collection Langues et langage, ISBN 978-2-85399-785-0.

 

Voir le sommaire : Sommaire-Les-dictionnaires-et-l--emprunt.pdf


Résumé :
Le dictionnaire n’est pas un livre comme les autres. On le consulte comme un code civil : aux mots venus d’ailleurs, il semble pouvoir donner, ou refuser, droit de cité. Pourtant, comme le montre l’essor récent de la « métalexicographie », il est passible d’une analyse critique, et ses décrets n’ont pas force de loi. Au carrefour de la linguistique, de l’histoire et de la sociologie, le présent ouvrage passe au crible le traitement lexicographique des emprunts depuis le XVIe siècle. Les rédacteurs de dictionnaires, sans disposer – ni peut-être vouloir user – d’une terminologie linguistique il est vrai hésitante jusqu’à la fin du XIXe siècle, se sont montrés soucieux de transmettre le souvenir du transfert linguistique, qui explique telle particularité de prononciation, d’orthographe, de construction ou de sens. Ils ont, ce faisant, inscrit une part d’altérité dans les identités linguistiques qu’ils contribuaient à bâtir. Tenant, dans le réglage des usages linguistiques, un rôle ambigu d’acteurs et de témoins, ils enregistrent, année après année, emprunt après emprunt, la peur et le goût, l’oubli et la mémoire de la langue des autres.


29/03/2013
0 Poster un commentaire

Organisation informative et structuration de l'énoncé. Les prépositions, Jean-Marie Merle & Charles Zaremba, Travaux du Claix n° 21

Jean-Marie Merle & Charles Zaremba (dir.), 2011, Organisation informative et structuration de l'énoncé. Les prépositionsTravaux du Claix, n° 21, Presses universitaires de Provence, 276 p. [25 euros] ISBN : 979-2-85399-786-7.

 

Résumé

Ce volume contient des articles portant sur deux thèmes de réflexion abordés dans le cadre des réunions du CLAIX : d’une part, la structure informative des énoncés, d’autre part, les prépositions. La réflexion sur la structure informative des énoncés se place dans une perspective globale qui tient compte des dimensions morphosyntaxique, sémantico-référentielle et énonciative-hiérarchique et ainsi permet de mieux rendre compte des faits linguistiques qu’une analyse selon le signe biface saussurien. Cette réflexion examine aussi les outils syntaxiques de structuration et la valeur informative des différents segments d’un énoncé. Les prépositions sont abordées sous plusieurs angles et selon diverses approches théoriques. Les prépositions indo-européennes ont la caractéristique de s’employer également comme préverbe et constituent l’aboutissement d’un processus de préfixation en œuvre dans cette famille. Les réflexions s’appuient sur des faits observés en français, italien, espagnol, anglais, allemand, polonais, russe etc. et constituent une ébauche de typologie des prépositions et préverbes des langues indo-européennes.

 

Lire la présentation : Jean-Marie-Merle-Pr--sentation-Travaux-du-CLAIX.pdf



29/03/2013
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser