Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Daniel Véronique, Le futur dans les créoles français


Daniel Véronique, Résumé : Le futur dans les créoles français

 

Georges Daniel Véronique 

 

Le futur dans les créoles français

 

Résumé

 

Cette communication examinera l’expression du futur dans les créoles français en s’appuyant principalement sur le mauricien de l’Océan Indien et l’haïtien de la Caraïbe. Une première partie sera consacrée à une présentation des moyens morphologiques qui permettent l’expression grammaticale du futur dans ces langues. Elles disposent, en règle générale, de deux dispositifs, l’une des formes étant fréquemment dérivée de l’étymon aller et l’autre de l’étymon pour. Ainsi, le créole haïtien dispose des marqueurs ap (étymon être après) ou pral (étymon pour aller) et va pour exprimer un événement ou un état « futur ». Dans cette langue, pou marque l’obligation. Dans l’Océan Indien, le mauricien, tout comme le seychellois, ont recours à deux marqueurs va (étymon aller) et pou (étymon pour) pour des valeurs associées au futur. Le créole de la Réunion (Océan Indien) se distingue par le fait qu’il a conservé la morphologie du futur français à la forme négative alors que la forme positive va / sa est analytique (étymon aller). Le guadeloupéen et le martiniquais usent de ke + V ; cette forme pourrait dériver d’un étymon qu’allé.

Le développement de l’expression du futur dans les créoles français illustre une instance de « transformation conservante » (Benveniste 1968 / 1974). On reviendra brièvement, dans la seconde partie de cette communication, à la lumière des travaux en typologie linguistique (Bybee, Pagliuca, Perkins 1991), sur les mécanismes de construction du futur dans ces langues (la métaphorisation du mouvement (Detges) et la contribution des valeurs modales déontiques ou épistémiques).

La troisième partie de cette communication sera consacrée à une analyse des valeurs du « futur » créole au sein de l’expression du Temps, de l’aspectualité et de la Modalité dans ces langues, en comparaison avec le français (Touratier 1996, Vetters & Lière 2009)


Références

 

Benveniste, E. 1968 / 1974. Les transformations des catégories linguistiques. In Problèmes de linguistique générale II, pp. 126-136 ;

Bybee, Pagliuca, Perkins, R. 1991. Back to the future. In E. Closs Traugott, B. Heine (eds). Approaches to Grammaticalization, volume II, pp. 17-58, J. Benjamins.

Touratier, Chr. 1996. Le système verbal français. Paris, A. Colin.

Vetters, C., Lière, A. 2009. Quand une périphrase devient temps verbal : le cas d’aller + infinitif, Faits de langue, 33.


29/03/2013
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser