Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Richard Trim, L’hypothèse des réseaux conceptuels dans la métaphore diachronique de l’anglais : l’influence des langues anciennes germaniques et romanes


Richard Trim, Résumé : L’hypothèse des réseaux conceptuels dans la métaphore diachronique de l’anglais : l’influence des langues anciennes germaniques et romanes

Richard Trim : 

L’hypothèse des réseaux conceptuels dans la métaphore diachronique de l’anglais : l’influence des langues anciennes germaniques et romanes

 

 

Résumé :

 

 

Cette présentation examinera la possibilité de changements réguliers dans la diachronie de la métaphore conceptuelle en anglais. Elle proposera une hypothèse de réseaux conceptuels, du point de vue de la linguistique cognitive,  qui paraît en grande partie responsable de la création de métaphores au cours de l’histoire de la langue. L’hypothèse est fondée sur le principe qu’une métaphore conceptuelle de base représente l’origine de parcours et de groupements métaphoriques qui sont liés et qui évoluent selon le système conceptuel dans lequel ils se trouvent. Ces parcours peuvent être de longue ou de courte durée et peuvent être modifiés par des changements culturels intralinguistiques ou des influences extérieures. En outre, le lien entre la métaphore conceptuelle (ici : extra-linguistique) et la forme linguistique peut être modifié selon les changements diachroniques des collocations de ces deux structures. L’exemple des mots apparentés dans les langues germaniques démontre les diverses formes de la divergence diachronique représentée par ces modèles de collocations métaphoriques.

            L’existence d’une métaphore à un moment historique prend aussi plusieurs formes. A part son existence ‘formelle’, une métaphore peut avoir un parcours potentiel selon le système conceptuel auquel elle appartient ; ce qui suggère qu’elle peut être créée à tout moment, à moins qu’elle ait perdu l’élément de conceptualisation d’origine dans sa structure sémantique. Ce phénomène est démontré par le fait qu’une métaphore peut disparaître mais être recréée à une époque ultérieure. Entre ces deux moments de son existence réelle se trouve une période ‘latente’ de son parcours historique. Ces structures sont aussi modifiées par la ‘visibilité’ de la métaphore dans la communauté linguistique qui varie selon l’échelle diachronique. On peut constater que certaines métaphores conceptuelles sont plus évidentes ou ‘visibles’ à une période historique qu’à une autre. Les modèles diachroniques en anglais seront analysés à la lumière des métaphores modernes et anciennes dans le domaine des émotions. La comparaison entre l’anglais moderne et les langues germaniques telles que le moyen-anglais et le vieil-anglais, et les langues romanes comme le français et l’italien du Moyen Âge et le latin, ainsi que leur influence respective sur l’évolution de la langue anglaise, sont également prises en compte.


11/06/2013
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser