Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Parus en 2006


Collection Travaux du Claix

travaux_redaction_collection--1-.pdf


21/06/2013
0 Poster un commentaire

La connexion et les connecteurs. La phrase existentielle, 2006, Publications de l’Université de Provence, 222 p., Travaux du Claix, n° 19, (Christian Touratier & Jean-Marie Merle dir.)

Travaux du Claix, n° 19, (Christian Touratier & Jean-Marie Merle dir.), La connexion et les connecteurs. La phrase existentielle, 2006, Publications de l’Université de Provence, 222 p. [25 euros] ISBN :2-85399-627-1

 

Sommaire : travaux_19_sommaire.pdf

Présentation : travaux_19_presentation.pdf

Résumé :
Le présent volume contient des articles portant sur deux thèmes de réflexion : d’une part, la connexion et les connecteurs ; d’autre part, la phrase existentielle. La notion de connexion et le terme de connecteurs posent de façon récurrente le problème de leur définition. Christian Touratier place cette question au centre de son article : « Que faut-il entendre par connecteur ? » Marie-Christine Hazaël-Massieux choisit une approche syntaxique et effectue, dans une étude consacrée au français et au créole, une distinction entre connecteurs coordonnateurs et connecteurs translateurs. Dominique Batoux envisage à la fois la fonction (pragmatique) et le comportement syntaxique des connecteurs en allemand. Capucine Bremond explore la catégorie des connecteurs pragmatiques, et montre qu’ils fonctionnent « non comme des unités inter-phrastiques mais plutôt comme des unités intra-textuelles ». Paul Garde analyse, en russe, les phrases complexes « asyndétiques », considérées à tort comme marginales. Les divergences entre les approches théoriques et les angles d’étude adoptés ici, entre pragmatique, syntaxe et logique, enrichissent la réflexion sur les connecteurs et montrent l’étendue du domaine à explorer. Renaud Méry, partant de l’idée qu’exister, c’est exister quelque part à un moment donné, explore en détail plusieurs modèles dans son article consacré aux « constructions existentielles en français et en anglais ». Christian Touratier s’intéresse aux différents emplois du verbe être, puis il étend son étude aux autres tours existentiels. Marguerite Guiraud-Weber montre que la phrase d’existence connaît en russe moderne une extension considérable. Charles Zaremba, dans un article intitulé « De la phrase d’existence en polonais », montre le lien entre localisation et existence. Dans chacune des études consacrées aux phrases existentielles se retrouve cette constante : la parenté entre énoncé d’existence et opération de localisation.

 


21/06/2013
0 Poster un commentaire

Le mot, l'accent, la phrase : études de linguistique slave et générale, publié sous la direction de Rémi Camus, Paris, Institut d'études slaves, 496 pages, Paul GARDE, 2006

Paul GARDE, 2006, Le mot, l'accent, la phrase : études de linguistique slave et généralepublié sous la direction de Rémi Camus, Paris, Institut d'études slaves, 496 pages, ISBN 2-7204-0420-9, [42 euros].

Recueil de 36 articles de Paul Garde


21/06/2013
0 Poster un commentaire

Fables grecques et latines, Babrius et Phèdre ; préface de Jean-Pierre Chausserie-Laprée ; Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 180 p., Henri Tournier, 2006

Henri Tournier, 2006, Fables grecques et latines, Babrius et Phèdre ; préface de Jean-Pierre Chausserie-Laprée ; Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 180 pISBN : 2-85399-644-1

 

Sommaire : tournier_fables-sommaire.pdf

Résumé :
La présente publication recueille – précédée des trois chapitres rédigés de la thèse qu’il consacrait à la fable gréco-latine – l’intégralité de la translation en alexandrins qu’Henri Tournier avait eu le temps de mener à bien, vers pour vers, de l’œuvre des deux fabulistes majeur de son corpus : Babrius et Phèdre. Part la plus neuve de son travail, cette traduction somptueuse fera date. Quant aux pages achevées de l’étude entreprise (Naissance d’un genre ; Des animaux et des hommes ; La Femme dans les fables), leur qualité faisait attendre un grand livre. À elles seules, elles contribuent à la connaissance d’un aspect, trop souvent négligé par la critique, de l’écriture littéraire des auteurs anciens.


21/06/2013
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser