Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Christian Touratier, Qualification, caractérisation et prédication


Christian Touratier, Article : Qualification, caractérisation et prédication

Lire l'article : travaux_22_qual_touratier.pdf


11/06/2013
0 Poster un commentaire

Christian Touratier, Résumé : Qualification, caractérisation et prédication

Christian Touratier :

Qualification, caractérisation et prédication

Il est très important d’aborder enfin la signification des faits grammaticaux. Mais s’il est juste de dire, avec un philosophe du langage comme Adam Schaff, que

         "Les différences de contenu qui apparaissent soi-disant entre le concept et la signification sont en fait des différences entre un concept scientifique et un concept courant, entre la signification d'un terme scientifique et la signification d'un mot courant" (Schaff, 1960, Introduction à la sémantique, trad. du polonais par Georges Lisowski, Paris, Éditions Anthropos, 271)

il importe de définir sémantiquement de façon rigoureuse et explicite les concepts scientifiques que l’on utilise pour décrire la signification. Il ne convient pas se contenter, comme la grammaire traditionnelle et, à sa suite, comme la plupart des linguistes, de l’intuition approximative que l’usage courant donne aux termes prétendument techniques utilisés par le linguiste.
Il ne suffit pas de dire par exemple, avec Marouzeau:

         Adjectif. Terme susceptible d’être adjoint (lat. adiectivum, trad. de gr. epitheton) au substantif pour lui attribuer une qualité soit directement (adjectif qualificatif ou épithète : unbel arbre), soit à titre de prédicat (adjectif attributif ou prédicatif : la maison est grande). On réserve quelquefois le nom d’adjectif déterminatif à celui qui définit une catégorie : un arbre fruitier).” (Marouzeau, 19693.3, Lexique de la terminologie linguistique, 9).

car que veut dire qualifier, dans cet emploi ? Y a-t-il une différence avec la prédication, quand elle est ainsi définie :

         Predicate nominals and adjectives. These are syntactic constructions involving a lexically nominal part of speech - noun, adjective, or participle - which is used to predicate a property of an individual.” (Frawley, William J., (ed.), 20032, International Encyclopedia of Linguistics, 3,398)?

Si l’on définit la “qualification”, avec Patrick Charaudeau, comme le fait d’“attribuer une propriété à un être” (Charaudeau, 1992, 324), ou la “caractérisation”, avec Brunot, comme le fait de “de noter les caractères, essentiels ou accessoires, naturels ou acquis, durables ou éphémères d'un être, d'une chose, d'un acte, d'une notion quelconque” (Brunot, Ferdinand, 19653,La pensée et la langue, 577-578), ou avec la Grammaire d’aujourd’hui, comme le fait d’“énoncer les qualités (ou propriétés) d’un objet” (Arrivé, Gadet, & Galmiche, 1986, 97), peut-on vraiment voir en œuvre le même processus de qualification (ou de caractérisation) dans l’emploi d’un adjectif épithète, d’un adjectif attribut et d’un adjectif apposé ? Le verbe qualifierveut-il vraiment dire la même chose dans ces trois façons, apparemment différentes, de “qualifier” un nom ?


11/06/2013
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser