Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Aïno Niklas-Salminen (AMU), L’auxiliaire, le verbe opérateur et les autres verbes « secondaires » dans le syntagme prédicatif en finnois


Aïno Niklas-Salminen (AMU), Résumé : L’auxiliaire, le verbe opérateur et les autres verbes « secondaires » dans le syntagme prédicatif en finnois

Aïno NIKLAS-SALMINEN
Claix, le 30 mai 2013
 
L’auxiliaire, le verbe opérateur et les autres verbes « secondaires » dans le syntagme prédicatif en finnois
 
Le syntagme prédicatif en finnois peut être constitué d’un verbe principal « aidé » par un verbe « secondaire ». Dans cet exposé, on s’intéressera à cinq constructions différentes qui combinent ces deux types de verbes : les formes composées (minä olen laulanut « j’ai chanté » ; minä en laula « je ne chante pas »), les chaînes de verbes (minä alan laulaa « je commence à chanter » ; minä voin laulaa « je peux chanter »), les unions de verbes (poika on kävelemässä « le garçon marche » ; syksy tulee olemaan rankka « l’automne sera dur »), les constructions coloratives (mies nauraa kurnuttaa « l’homme rit coasse ») et les ensembles de deux verbes coordonnés par la conjonction ja « et » (poika ottaa ja lähtee « le garçon [prend et] part »).

On verra que le verbe « secondaire » peut être un auxiliaire qui est un pur outil grammatical utilisé pour la conjugaison du verbe. Il peut également être un verbe opérateur qui ajoute au verbe principal des indications aspectuelles ou modales. Il est intéressant de constater que le verbe « secondaire » peut aussi avoir un rôle expressif. En effet, sa présence peut être indispensable pour mieux saisir les nuances nécessaires que le verbe principal, trop neutre, est inapte à exprimer. Il peut également être chargé d’attirer l’attention sur l’action désignée par le verbe principal.


06/06/2013
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser