Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Cercle Linguistique d\'Aix-en-Provence

Jean-Marie Merle, Les nexus en anglais-caractéristiques énonciatives, syntaxiques, sémantiques


Jean-Marie Merle, Résumé : Les nexus en anglais-caractéristiques énonciatives, syntaxiques, sémantiques

Jean-Marie Merle

Université de Provence

 

 

On adoptera la définition large proposée dans la présentation : les nexus sont envisagés ici comme des constituants distincts des syntagmes et des propositions ; distincts des syntagmes car ce sont des assemblages prédicatifs ; distincts des propositions car ces assemblages prédicatifs s’opèrent sans verbe à mode fini. La définition large des nexus s’étend aux énoncés sans verbes (Jacket off! / Tombe la veste !) comme aux assemblages prédicatifs à mode non fini (avec ou sans verbe).

            A priori, on s’attend à ce que les nexus entrent dans des relations de dépendance, énonciative (Papademos to become new Greek PM / Papademos doit devenir nouveau PM grec), référentielle (listening to them coming / les écoutant approcher), sémantique (He kicked the dog out of the room / D’un coup de pied, il chassa le chien de la pièce), syntaxique (He sent ambassadors to negociate with the enemy / Il envoya des ambassadeurs négocier avec l’ennemi). Ces relations de dépendance tiendront lieu de fil conducteur. On abordera les différentes manifestations morphosyntaxiques des nexus (averbaux, gérondifs, infinitifs, participiaux), les paradigmes fonctionnels dans lesquels ils entrent, leur interprétation et leur aptitude à des lectures ambiguës (tous les énoncés ou fragments d’énoncés anglais ci-dessus sont ambigus).

            En anglais les nexus subordonnés, à la différence des propositions, n’entrent pas systématiquement en bloc dans la valence d’un élément de la structure d’accueil (He’s the man to ask / C’est l’homme à interroger ; He seems to know the case / Il semble connaître l’affaire). On s’interrogera sur les limites de la nominalisation et on examinera l’osmose argumentale qui la caractérise souvent (It seems that Paul knows the case vs Paul seems to know the case).

 


19/03/2013
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser